Le faible niveau de compression au niveau de la poitrine permet une expansion maximale des poumons pour améliorer l‘apport en oxygène.